Et si on utilisait la musique pour apprendre ?

La musique fait partie intégrante de la culture humaine. Au fil des siècles, elle a été utilisée dans des contextes (thérapeutique, relaxation, expression créative...). Elle peut être utilisée dans l'enseignement pour améliorer l'expérience éducative en facilitant la mémorisation et rendant les cours plus attrayants pour les élèves.

L'utilisation de la musique dans l'éducation existe depuis l'Antiquité ; Platon lui-même y avait recours, convaincu qu’elle était un élément essentiel de l'éducation car elle aidait l'esprit des enfants à se développer et à grandir.


Mais pourquoi la musique a-t-elle un tel effet sur l’apprentissage et la mémorisation des enfants ?

La musique est un puissant outil d'apprentissage. Elle agit à la fois sur les processus de rétention (mémoire) et de compréhension.


La musique plonge dans un état émotionnel propice à l’apprentissage.

Une étude publiée dans la British Medical Society fait état de l’apparition d’une sensibilité musicale in utero. La musique agit sur différentes aires du cerveau notamment celles régissant les émotions d’éveil et de plaisir. Une fois ces aires activées à l’écoute de la musique, c’est le circuit de récompense qui se met en marche : libération de dopamine, l’hormone du bonheur.


C’est ainsi que grâce à la musique, vous pouvez créer chez votre enfant un nouvel ancrage associant apprentissage et plaisir et ainsi favoriser sa détente et sa concentration.


La musique favorise l’assimilation du langage.

Tout d’abord, de manière directe, la musique aide votre enfant à apprendre de nouveaux mots et expressions et à élargir ainsi son vocabulaire.

De plus, une expérimentation menée par une équipe de chercheurs espagnols a consisté à faire écouter à des bébés un morceau de Mozart intitulé « Petite musique de nuit ». 87% d’entre eux ont réagi par des mouvements de la tête et des pieds. Plus étonnant, 50% ont effectué des gestes réguliers en suivant le rythme.


La musique est un booster naturel d’intelligence

Une étude a révélé qu'écouter de la musique classique pendant 30 minutes aidait les élèves à mieux réussir les tests de mathématiques. En effet, la musique classique stimule certaines parties du cerveau où se situent les compétences cognitives telles le raisonnement mathématique, la compréhension en lecture, la faculté à se repérer dans l’espace, etc.


Comment faire pour concrètement mettre ce fabuleux outil au service des apprentissages de nos enfants ?

C’est ce que nous proposons avec Affabulapolis, un conte musical pour (enfin !) mémoriser ses tables de multiplications !


Pourquoi avoir utilisé des chansons pour mémoriser ses tables de multiplication ?

  • Parce que les chansons mobilisent et captent l’attention de l’enfant en le rendant acteur de son apprentissage (notamment quand les paroles intéressent l’apprenant : il écoute, fredonne, chante…),

  • Parce qu'elles créent un climat d’apprentissage joyeux et apaisé où l’enfant sera ouvert et détendu,

  • Parce qu'elles sollicitent d’autres canaux cérébraux que le langage parlé et renforcent la mémorisation à long terme,

  • Parce que la musique et les chansons touchent à l’affect de l’enfant : on apprend toujours mieux ce qui génère de l’émotion chez soi,

  • Parce que lorsque l’on aime une chanson, on l’écoute et on la réécoute. Or, la répétition favorise l’apprentissage et la mémorisation !

  • Parce que la musique nous embarque, à travers ses notes, sa mélodie, ses variations, elle invite au voyage et sort l'enfant du cadre pédagogique et de ses enjeux...

En savoir plus sur Affabulapolis !